le forum

rock en tout genre, S-F, actus
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BLACK ROSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 54
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: BLACK ROSE   Dim 23 Mar - 11:05

BLACK ROSE : Gentilly, Brasserie Aux 2 Grappes d'Or, 21/3/14

Depuis le temps que j'avais promis à Christian, chanteur de Black Rose de venir les voir, ce fut donc chose faite avant-hier soir dans cette ambiance conviviale qui règne aux 2 Grappes d'Or à Gentilly.
Comme son nom l'indique, le groupe rend un hommage appuyé à la musique de Thin Lizzy et de feu Phil Lynott qui nous a quittés en cette funeste date du 4 janvier 1986.

La scène de la brasserie est pour le moins très confinée laissant notamment peu de place au clavier. Celui-ci est en l'occurrence coincé dans le coin droit de la scène, le mur et un poteau central l'incitant de toute évidence à ne pas faire dans l'exubérance.
C'est parti donc pour un Are You Ready virevoltant suivi d'un Bad Reputation qui l'est tout autant. Les twin guitars s'activent sur ce dernier titre quoique Vincent l'un des deux gratteux semble avoir un son un peu plus en retrait que celui de son alter ego. C'est naturellement ce moment-là que choisit mon appareil-photo couleur chocolat pour faire des siennes. "Carte numérique verrouillée" mentionne t-il. Je passerai quasiment la totalité du concert à trouver l'origine du problème. Une dame de nationalité suédoise aura la gentillesse de me transmettre ultérieurement les photos qu'elle a prises via le Facebook de Christian. Donc, ça viendra mais plus tard.

Celui-ci oeuvre dans un registre vocal puissant qui convient parfaitement à un morceau comme Cold Sweat interprété avec justesse. Le groupe opte ensuite pour la version lente de Don't Believe A Word que l'on trouve sur le Back On The Streets de Gary Moore, version qui débouche sur le passage rapide que l'on trouve donc sur le double live Life et un Emerald épique à souhait. Ca suinte la "celtitude" à souhait. Ce n'est d'ailleurs que le début. Ca envoie bien et ce, grâce à un tonique Suicide suivi d'une heureuse surprise à savoir Johnny, tout premier morceau de Johnny The Fox que Lizzy interpréta sur la tournée 77.

Thunder And Lightning est  de nouveau à l'honneur puisqu'après Cold Sweat, Black Rose apprécie également ce côté plus "métal" de Lizzy en se lançant dans une interprétation émouvante de The Sun Goes Down suivi d'un The Holy War particulièrement groovy. De Thunder And Lightning, un p'tit This Is The One ne m'aurait pas déplu non plus mais bon, je fais la fine bouche.

Renegade n'est pas oublié non plus. Hollywood, le single de l'époque nous est envoyés dans une version percutante en pleine face. Le public chante en choeur le refrain "When You're Down On Your Luck." Ca donne soif tout ça et voyant cela, Claudine, la femme de Christian me paie un deuxième gorgeon houblonneux bien frais. Christian m'avouera au terme du concert qu'il souhaite intégrer le morceau-titre de cet album ô combien éclectique (le plus éclectique de Lizzy, sans nul doute). Pourquoi Black Rose ne s'essaierait-il pas non plus à interpréter No One Told Him ou bien un fringant Leave This Town et ce, dans le cadre d'un concert de 2 heures ?

Thin Lizzy s'est tellement approprié Rosalie qu'on en oublie que son auteur s'avère être un certain Bob Seger, précision apportée par un Christian qui, manifestement, a envie de s'amuser et de taquiner son public. Superbe version soit dit en passant.
Avec le temps, Chinatown a progressivement acquis le statut de "classique" et figure, par conséquent, dans la set-list de Black Rose. Après coup, les cinq compères ne seront pas complètement satisfaits de la version d'hier soir, suite manifestement à des problèmes de son mais aussi de synchronisation.

Bon, on oublie vite ces petits désagréments et c'est un Waiting For An Alibi de Black Rose (l'album !!!!!) qui nous est proposés. Les twin guitars y sont incroyablement bien restituées et Christian lui accorde une attention toute particulière dans son interprétation. Il en profite d'ailleurs pour s'éclipser quelques minutes sur Parisienne Walkways après avoir interprété les deux seuls couplets du morceau, permettant ainsi aux deux guitaristes de fièrement s'illustrer. Le groupe s'accorde alors une pause de 15 minutes.

Une nappe de synthé quelque peu inquiétante s'élève dans la petite brasserie gentiléenne, la basse de notre ami Christophe vrombit tel un rouleau compresseur et c'est donc Angel Of Death que Black Rose s'évertue à reproduire à l'identique. Sur le passage parlé où il est fait référence à Nostradamus, Christian s'amuse, possédé qu'il est, à éructer les mots annonçant la venue de cet Ange de la Mort. Par contre, les lights sont un peu décevants....Le riff si reconnaissable de Jailbreak, réunit bien évidemment tous les suffrages. Certains spectateurs headbanguent même avec ceci dit, une certaine retenue de leur part. D'ailleurs, comment pourrait-il en être autrement tant ce titre est accrocheur en bien des points ? On poursuit avec Killer On The Loose qui, on le sait, est un morceau qui fait en théorie participer le public. Son riff lancinant ravit le modeste public. Les cinq comparses poursuivent sur une trame heavy, Baby Please Don't Go, jouant le rôle du rouleau compresseur du vendredi soir (juste après donc Angel Of Death) et ce, après les quelques bières ingurgitées par l'assistance.

Moment de répit octroyé avant le superbe blues A Night In The Life Of A Blues Singer dont on se rappelle qu'il fut magnifiquement interprété à Reading le 28 août 1983 non sans émotion d'ailleurs puisqu'il s'agissait du dernier concert britannique de Thin Lizzy. Un morceau prenant qui s'étire sans jamais lasser un seul instant. Massacre, un de mes titres préférés du répertoire lizzien, ne fait pas dans la dentelle, nous rappelant ainsi combien ce standard doit être, pour un batteur, synonyme d'appréhension tant sa structure comprend de nombreux contre-temps difficiles à exécuter. Pat s'en tire admirablement bien. Il faut quand même noter que Brian Downey a d'ailleurs toujours été un batteur sous-estimé. Ca pulse bien, très bien même malgré parfois un son un peu trop fort dans un lieu aussi confiné. Nos amis sont remontés dans le bon sens du terme, bien sûr et ça continue donc sur Dancing In The Moonlight alors que Lizzy les inversait dans leur set-list. Il nous manque le solo de saxo, ce qui fait d'ailleurs dire à Christophe qu'il faudra songer à en embaucher un ultérieurement.

Immanquablement, Black Rose ne peut faire l'impasse sur Still In Love With You. Même si Christian avouera avoir été vocalement "un peu court", la version se veut être de bonne facture. Affublé d'un chapeau et de lunettes noires, Christian entame Cowboy Song qu'il associe en toute logique au seul hit répertorié de Lizzy à savoir The Boys Are Back In Town, titre qui suscite toujours un véritable enthousiasme au sein du public.
Ca va encore monter et ce, grâce à ce chef d'oeuvre qu'est Black Rose que restitue parfaitement la bande à Christian tant dans les ambiances que dans l'interprétation de cette pépite notamment sur le break folklorique où les deux guitaristes se renvoient les soli à tour de bras alors que l'ami Christian se plait à exécuter un genre de fest noz improvisé. Il danse bien, le gaillard....L'esprit Lizzy est bel et bien présent.
Ce dernier boit la dernière goutte de sa bouteille de Jack (elle l'a accompagné pendant tout le concert) sur Whisky In The Jar tout en exhortant le public à participer une ultime fois sur le célèbre refrain. On en veut tous encore et le volubile chanteur nous accorde avec générosité une interprétation très efficace de The Rocker qui clôt ce magnifique concert.

Un excellente soirée passée avec un groupe chaleureux et talentueux à la fois reprenant du Thin Lizzy. Or, tout le monde sait combien il est difficile de reprendre ces titres intemporels. Bravo Messieurs !!!!!!!!








Voici leur album de reprises de Lizzy :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-sabbath.board-realtors.com/index.htm
 
BLACK ROSE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kerifern recherche CHANTEUR black/thrash
» [Video] "My Black Mama" taught by Stefan Grossman
» Black And Blue (1976)
» cadillac rose
» Maddox Brothers & Rose Photos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le forum :: THIN LIZZY :: Thin Lizzy And Co ...-
Sauter vers: