le forum

rock en tout genre, S-F, actus
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LIVE AND LIZZY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 55
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: LIVE AND LIZZY   Sam 11 Fév - 18:44

Vous allez me dire : "un tribute de plus". Ben oui, les Live And Lizzy ont démontré hier soir qu'à travers leur passion pour le groupe du grand Phil, ils savaient en découdre avec les standards que tout le monde connaît. Doublés d'une gentillesse extrême et d'une grande humilité, ces mecs ont le feu sacré. Review à venir avec photos à venir.

http://www.facebook.com/liveandlizzy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-sabbath.board-realtors.com/index.htm
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 55
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: LIVE AND LIZZY   Dim 12 Fév - 16:08

LIVE AND LIZZY : Cergy, Pacific Rock, 10/2/12

Ponpon et moi étions de nouveau sur les routes franciliennes pour nous rendre une fois de plus au Pacific Rock à Cergy-Pontoise, endroit que j'aime de plus en plus pour sa grande convivialité afin aller écouter Live And Lizzy, un tribute Thin Lizzy composé de David Bérenger au chant , Deni Marinovic et Jiayi Tang aux guitares, Dim Obolensky à la basse et de Jean-Yves Colson à la batterie. Un groupe ne reprenant que du Thin Lizzy aujourd'hui, s'avère être une denrée rare et pour le fan que je suis, me rendre à Cergy et ce, malgré le prix élevé de l'essence actuellement, n'a pas posé véritablement de problème. Arrivés à bon port par un froid bien plus vif qu'à Gagny, Ponpon et moi, nous nous dirigeons vers le tenancier prénommé Jean-Michel à l'allure joviale qui, visiblement, est amateur de bonne musique puisqu'à l'issue du concert de Live And Lizzy, nous échangerons des souvenirs d'anciens combattants, cette modeste réunion qui sera complétée d'un gars véritablement sympa qui, pour sa part, évoquera le désastre du Festival de Mulhouse en 1983 annulé en raison d'abondantes précipitations.
Aux abords de la salle, des mélodies lizziennes qui me sont familières (Dancing In The Moonlight et Killer On The Loose), se font entendre, le groupe étant visiblement concentré sur les derniers réglages. Apercevant un mec avec un tee-shirt estampillé "Thin Lizzy, les membres de Live And Lizzy engagent très rapidement la conversation sur le parcours de ce groupe exceptionnel que fut Thin Lizzy du temps où le grand Phil était encore de ce monde. Sans doute eut-il apprécié les versions détonnantes de ses standards qu'allaient délivrer David (le chanteur) et ses compagnons.
Les derniers réglages effectués, il est temps donc d'ouvrir les hostilités avec un Are You Ready tonitruant enchainé sans détour à Killer On The Loose. Le chant de David m'impressionne et respecte de fort belle façon les tonalités "lynottiennes", ce dernier n'hésitant pas à haranguer le public quelque peu disséminé hier soir. Mais bon,on s'en fout, Ponpon, Patrick et moi sommes ravis de l'entame de ce concert qui propose des versions survitaminées des standards lizziens. Allez hop, Don't Believe A Word est expédié en à peine trois minutes, les deux gratteux s'en donnent à coeur joie et délivrent des soli en tout point identique à ceux qui figurent sur le mythique double album live Live And Dangerous. Jean-Yves, le batteur impressionnant de technicité, se démène comme un beau diable sur Bad Reputation, titre qui du temps de Lizzy servait de prétexte au solo de batterie du très subtil Brian Downey. Sha La La eut aussi cette fonction sur la tournée 77.
C'est là que se produit l'impensable, le jeune guitariste asiatique du groupe connaît un sérieux problème technique interrompant le concert pendant une bonne dizaine de minutes, me rappelant ainsi l'incident qui était survenu à Montereau en 2007 lorsque Thin Lizzy était revenu sur nos terres après 25 ans d'absence.
Live And Lizzy ne se désarme pas pour autant puisque le fringuant batteur Jean-Yves et le jeune bassiste Dim s'essaient à une petite jam qui n'a pour but que de faire patienter le public qui n'a de cesse de plaisanter avec le groupe pendant cet intermède.
Finalement, tout repart avec un Dancing In The Moonlight de toute beauté, titre qui, au passage, faisait ressortir tout le talent et l'éclectisme du sieur Lynott. Le groupe n'enchaina pas avec Massacre comme on aurait pu s'y attendre mais sans pause significative, pose les bases d'un set résolument axé sur la quantité mais aussi sur la qualité avec un Suicide décapant. Les deux guitaristes Deni et Jiayi se partagent magnifiquement les duels de guitares sur Jaibreak et Emerald, titre que j'attends impatiemment et qui définit parfaitement l'univers lizzien. Les twin guitars nous ensorcellent sur cette interprétation que ne renierait pas le groupe original. Putain que c'est beau !!!!!!!! Et avec derrière le solo initialement effectué par Brian Robertson.
Cowboy Song, The Boys Are Back In Town, ce dernier titre suscitant toujours autant d'enthousiasme, sont expédiés à 100 à l'heure suivis d'un The Rocker qui décoifferait un Ponpon en pleine méditation musicale. David, le poing levé tel un Lynott emporté par ce riff explosif. Bref, les Live And Lizzy remplissent fort bien leur mission tendant à rendre hommage au grand échalas. Un Black Rose écourté permet de présenter les quatre compères qui ne perdent jamais l'occasion de se taquiner. La déconnade semble être leur cri de ralliement et prévaut pendant toute la durée du concert.
Nous restons dans le registre celtique puisque les accords de Whiskey In The Jar résonnent dans le Pacific Rock. Version ô combien dynamique et émouvante (quand on sait qu'il s'agit du premier hit du groupe) qui permet à David de solliciter une fois de plus le public et qui, à ma grande surprise, me tendra le micro pour me fendre d'un "Whack for my Daddy-o, there' whiskey in the jar" pour le moins déterminé. lol!
Il est temps de prendre congé et Live Lizzy décide de conclure sur un morceau épique qui figure sur Renegade à savoir Angel Of Death interprété avec classe.
Bref, un bien beau concert qui rendait hommage au groupe que je vénère depuis tant d'années, trop souvent délaissé à mon goût au profit de groupes plus médiatisés (je ne citerai pas de nom) surtout par chez nous. De fait, je remercie chaleureusement les membres de Live And Lizzy de continuer à perpétuer brillamment l'héritage du grand Phil Lynott.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-sabbath.board-realtors.com/index.htm
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 55
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: LIVE AND LIZZY   Dim 12 Fév - 16:17

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-sabbath.board-realtors.com/index.htm
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 55
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: LIVE AND LIZZY   Dim 12 Fév - 16:25

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-sabbath.board-realtors.com/index.htm
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 55
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: LIVE AND LIZZY   Dim 12 Fév - 16:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-sabbath.board-realtors.com/index.htm
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 55
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: LIVE AND LIZZY   Dim 12 Fév - 16:34

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-sabbath.board-realtors.com/index.htm
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 55
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: LIVE AND LIZZY   Dim 12 Fév - 16:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-sabbath.board-realtors.com/index.htm
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 55
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: LIVE AND LIZZY   Dim 12 Fév - 16:53

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-sabbath.board-realtors.com/index.htm
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 55
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: LIVE AND LIZZY   Sam 3 Mar - 21:20

LIVE AND LIZZY : Gentilly, Aux 2 Grappes d'Or, 2/3/12

Eh bien oui, Live And Lizzy que je suis attentivement depuis peu, était de retour pour de nouvelles aventures dans un cadre bien plus intimiste que celui du Pacific Rock, à savoir un bar convivial répondant au doux nom des Deux Grappes d'Or sis à Gentilly. Cadre-type d'un petit bar bien de chez nous avec, certes, un comptoir un laissant peu de place aux consommateurs venus acclamer Live And Lizzy pour l'occasion. Par ailleurs, l'espace entre ce comptoir et ce qui sert de "scène" se veut être très restreint, laissant peu de place au groupe. Mais bon, à la limite, on n'est pas venus pour ça.
Au fond, une grande salle accueille ceux et celles qui veulent y dîner. Le menu s'avère être très tentant et il est clair que la prochaine fois que je reviendrai en ce noble endroit, plutôt que de me taper des brocolis que ma femme m'avait pourtant préparés avec amour, je m'essaierai à ce succulent pavé de rumsteak accompagné de ses méga-frites et de sa sauce béarnaise et ce, pour 12.90 € que les membres du groupe dégustèrent goulûment après avoir effectué non sans difficulté une balance. A priori, l'une des deux guitares semblait être réglée trop fort.
A mon arrivée, je viens donc saluer les Live And Lizzy ainsi que quelques connaissances rencontrées au gré des concerts. David en profite pour me dire qu'il y aura des surprises dans le deuxième set puisque la soirée est composée de deux sets.
C'est sur le coup de 21h30 que le concert débute sur un Are You Ready tonitruant enchainé à un Killer On The Loose qui, comme au Pacific Rock, permet à David de faire participer le modeste public. Le son est puissant, parfois trop mais les quatre compères se donnent véritablement notamment un Jean-Yves qui martèle ses futs comme un damné. Par la suite, suite à une discussion à bâtons rompus, celui-ci m'apprendra qu'en Belgique en 1971, avec son groupe de l'époque (Great Full), il a assuré la première partie de Deep Purple qu'il a qualifiés de "très sympas".
Comme au Pacific Rock, pas de temps mort, ce sont Don't Believe A Word et Bad Reputation qui déboulent tels des rouleaux compresseurs. Dancing In The Moonlight ralentit quelque peu le rythme grâce à son tempo chaloupé. Ce n'est que de courte durée puisque Deni et Jayi entament Suicide puis Jailbreak dans une version vraiment ultra-speedée.
"Are there any cowboys in the house ?" lance David et c'est Cowboy Song et son intro tout en subtilité qui sont interprétés. Malgré les conditions qui sont loin d'être évidentes, le groupe ne perd guère son sang froid et l'enchainement avec The Boys Are Back In Town, imparable au demeurant, se veut être exécuté le plus fidèlement du monde. David et ses compères tiennent à ce que l'esprit du grand Phil soit respecté, d'autant plus que s'ensuit un des titres les plus représentatifs de l'univers lizzien à savoir Emerald qui, il faut le dire, fut magistralement interprété. Seul petit bémol: le son insuffisant sur la partie twin guitars.
C'est donc après ce titre emblématique que Live And Lizzy opte pour une pause nous permettant de nous ravitailler en breuvages houblonneux.
Une petite demi-heure s'écoule et le groupe remet le couvert pour nous asséner un Angel Of Death terrifiant (ah ce son de basse que Dim reproduit magnifiquement !!!!). La première des surprises que m'avait annoncée David se traduit par l'interprétation d'un Cold Sweat râgeur, lui même suivi d'un Warriors dépoussiéré d'un Jailbreak, album mythique s'il en est. Bref que du bon. Et ce n'est pas fini puisque sur un rythme endiablé, Hollywood issu de Renegade fait son apparition dans la set-list puis Massacre. Et c'est malheureusement là que se produit un incident qui va un peu ternir la soirée puisqu'un individu visiblement emêché s'en prendra à plusieurs membres de l'assistance. Après bien des discussions, lui et son compagnon de fortune se verront intimer l'ordre de quitter la place. Et pendant ce temps-là, David avait entamé Still In Love With You.
On continue dans les surprises avec une excellente interprétation de Chinatown et enfin une version INTEGRALE de Black Rose. Merci les gars. cheers On repart aussi sur Whiskey In The Jar, titre qui est souvent générateur d'une ambiance bon enfant au sein du public puisque son refrain imparable incite son auditeur à reprendre en choeur le "Whack For My Daddy Oh". Une nouvelle fois, David me tendra le micro..... Laughing En compagnie de Denis Paufique qui s'est illustré au sein de Stratagème, le groupe concluera de fort belle manière sur The Rocker.
Croyant le concert terminé, Deni accompagné du batteur de Renaud Hantson, Joe Steinmanet d'un invité à qui j'ai parlé mais qui ne m'a pas dit son nom) passe au chant et délivre une version plus que râgeuse et houblonnée (Jean-Yves s'en souvient encore) de Highway To Hell d'AC/DC et de Breaking The Law du Priest. Bref, un grand moment de fun. Voilà pour cette soirée fort sympathique. Live And Lizzy se produira de nouveau au Pacific Rock le 16 mars prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-sabbath.board-realtors.com/index.htm
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 55
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: LIVE AND LIZZY   Sam 17 Mar - 16:21

LIVE AND LIZZY : Cergy, Pacific Rock, 16/3/12

Saint Patrick oblige, Live And Lizzy se produisait de nouveau au Pacific Rock. N'étant pas sûr moi-même de pouvoir m'y rendre suite à des obligations personnelles qui, finalement se sont avérées moins contraignantes que prévu, je décide de prendre la direction de Cergy Pontoise au volant de ma fière et pétillante Punto verte.
Parvenant à mon but sans encombres car effectivement à cette heure-là (19h), le trafic est souvent très chargé, je suis accueilli à bras ouverts par les membres du groupe qui ne pensaient pas effectivement me voir, membres qui sont en train de se restaurer autour du gâteau d'anniversaire célébrant le 28ème anniversaire de Deni, l'un des bouillants guitaristes.
Puis nous passons dans les loges où je retrouve leurs compagnes et quelques unes de leurs connaissances, loges minimalistes où règne une ambiance bon enfant. Immanquablement, nous évoquons le grand Phil car quoiqu'on en dise, il nous manque à tous mais sa musique reste omniprésente dans le coeur de bon nombre de fans encore aujourd'hui. Et Live And Lizzy contribue de fort belle manière à la perpétuer.
En première partie un groupe de ska-reggae répondant au doux nom de Mascarade, monte sur scène. Au bout de deux morceaux, n'y tenant plus, je retourne dans les loges, accompagné de David, le chanteur de Live And Lizzy qui rejoindra son épouse qui, elle, n'aura même pas pris soin de se déplacer tant la musique de ce groupe ne correspond pas à ce que nous aimons.
David se chauffe la voix effectuant des vocalises à la Freddie Mercury comme sur le Live At Wembley 1986 tandis que, ce faisant, les autres compères relativement détendus, plaisantent tout en n'attendant qu'une chose : celle d'en découdre avec le public du Pacific Rock qui, selon certains potes s'étant éclipsés des loges afin de sonder la salle, afflue peu à peu.
Il est maintenant l'heure de monter sur scène de "foutre le bordel" comme dirait un certain Christophe de Rosie Never Stops que j'aurai bien l'occasion de revoir un de ces quatre.
Ce n'est pas Are You Ready qui entame les hostilités mais Jailbreak dans une version très hard. Cold Sweat ensuite enfonce le clou avec un Jayi et un Deni particulièrement déchainés.
Chez Live And Lizzy, le répit, on ne connaît pas et c'est un Don't Believe A Word épicé à souhait qui résonne au Pacific Rock, Dim, muni d'une nouvelle basse, ne cesse d'arpenter la scène en affichant ses légendaires mimiques. David, quant à lui, chante bien, très bien même, soucieux ainsi que je l'ai écrit lors des précédentes reviews, de respecter l'oeuvre du grand Phil sur le plan vocal sans pour autant chercher à l'imiter. L'album Chinatown n'est pas en reste puisque Killer On The Loose connaît un sort plus que détonnant, Jean-Yves derrière ses futs assurant avec beaucoup de panache ses parties de batterie. Quand je vous dis qu'il n'y a pas de temps mort, il n'y a vraiment pas de temps mort car en effet, le groupe envoie dans la foulée un Bad Reputation de toute beauté, avec un Dim qui, tel un Lynott, nous tend sa basse à portée de main.
Le tempo se ralentit quelque peu avec un Dancing In The Moonlight associé bien évidemment au râgeur Massacre (David m'ayant d'ailleurs dit au sujet de ce titre que le couplet intervenant juste après le solo de guitare s'avère particulièrement difficile à chanter) comme au bon vieux temps de Live And Dangerous. David m'avait effectivement prévenu que le groupe avait l'intention de rendre hommage aux deux albums live mythiques du groupe (Live And Dangerous et Life, pour ce dernier, cela interviendra plus tard). Une veille de St Patrick, comment ne pas évoquer un Emerald où une nouvelle fois Deni et Jayi nous font une excellente démonstration de twin guitars.
Ca repart de plus belle sur Suicide suivi d'un The Rocker particulièrement décapant. Lizzy finissant ses sets la plupart du temps sur ce titre, Live And Lizzy décide toutefois de poursuivre sa prestation en revisitant de fort belle façon Cowboy Song qui là, ne sera pas enchainé à The Boys Are Back In Town. A ce moment-là, si je me souviens bien, un spectateur demande au groupe d'effectuer une pause pour aller fumer une cigarette, ce à quoi Deni lui répond, déterminé qu'il est : "Nan, y aura pas de pause, bordel !!!!!" . Et d'une voix gutturale, j'en rajoute une couche "Pas de paaaaaaause, bordel !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!". Sur la set-list de Deni (que j'ai récupérée), le morceau suivant, Hollywood est accompagné d'une annotation de sa part à savoir "Yeah, ça va chier !!!". Je comprends donc mieux sa réaction à l'égard du spectateur. hé hé !!!!! Et, de surcroit, notre Deni, il a entièrement raison. C'est donc Hollywood que le groupe interprète et ce, avec la basse omniprésente de Dim, peut-être un peu trop forte à mon goût. Nous apprendrons par la suite que le groupe précédent a procédé à une étrange balance.
Les accords fluides et aériens de Still In Love With You se font entendre et ce, dans une interprétation belle à pleurer avec un Deni qui, lors de son solo final, va nous emmener quelques instants vers un Parisienne Walkways assez inattendu.
La St Patrick exige, mis à part Emerald, l'interprétation de Black Rose, ce morceau épique qui, à chaque fois que je l'entends, me transporte véritablement vers la verte Erin mais également celle de Whiskey In The Jar qui me vaudra une nouvelle fois l'occasion d'entonner un "Whack for My Daddy Ohhhh !!!". Inévitablement, le groupe ne peut faire l'impasse sur The Boys Are Back In Town repris en choeur par le public. Ce qui va suivre et qui va donc constituer le final de cette fabuleuse prestation de Live And Lizzy pour cette St Patrick, va se révéler dantesque. En effet, les cinq compères entament Angel Of Death et son terrible rouleau compresseur provoqué par la basse de Dim et surtout nous reproduisent après coup l'enchainement avec Are You Ready, enchainement qui figure sur le double live de 1983 à savoir Life. J'imagine Jean-Yves à ce moment précis où il a dû brusquemment accélérer le tempo surtout en fin de concert. Waouhhhh, quelle maestria !!!! Ce fut, comme je l'ai précisé précédemment, magnifique. On ne pouvait rêver meilleure conclusion. Le groupe remercie chaleureusement le public du Pacific Rock et d'après David, il est prévu qu'ils y reviennent. Pour l'heure, ils partent en Normandie y effectuer quelques concerts puis reviennent en juin pour se produire à l'Abri Blues de Bois d'Arcy le 8 juin prochain. Un bien beau concert empreint de nostalgie pour un grand musicien qui s'appelait Phil Lynott.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-sabbath.board-realtors.com/index.htm
Phil
Admin
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 55
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: LIVE AND LIZZY   Mer 12 Sep - 0:01

J'ai oublié de le mentionner mais le groupe a splitté il y a 3 mois. Quel dommage car il s'agissait d'un excellent tribute. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-sabbath.board-realtors.com/index.htm
Aria
bad reputation
bad reputation
avatar

Nombre de messages : 387
Age : 58
Localisation : Musicland
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: LIVE AND LIZZY   Mer 12 Sep - 9:50

C'est bien dommage en effet. Ainsi va la vie... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LIVE AND LIZZY   

Revenir en haut Aller en bas
 
LIVE AND LIZZY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thin Lizzy
» THIN LIZZY
» The Live Adventures Of Mike Bloomfield And Al Kooper (1969)
» [Rech] araignée promo live a bercy
» Fever Ray live in Paris (09/09/2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le forum :: THIN LIZZY :: Thin Lizzy And Co ...-
Sauter vers: